Musique de ballet

musica de ballet

Musique de ballet

La musique a la capacité d’éveiller les sentiments des gens de diverses manières, en expérimentant certaines réactions comme la joie, la mélancolie, la tension, etc. Le danseur utilise ces circonstances pour produire une action émotionnelle dans une série de mouvements. La musique permet au danseur de communiquer. Mais pour qu’elle coule, il est nécessaire d’analyser au préalable la musique qui accompagnera le mouvement, afin d’identifier les structures qui permettront au danseur de développer au maximum son expression et son interprétation.

Influence de la musique de danse

La danse a besoin de musique pour créer l’ambiance, libérer le rythme et créer la motivation nécessaire pour commencer à bouger. La musique a la capacité de nous faire sentir d’une certaine façon, c’est pourquoi elle joue un si grand rôle dans la danse. Différents styles de musique créent différents types de rythmes, qui correspondent à un style de danse spécifique. Bien que dans certaines danses, n’importe quel type de musique puisse être joué, il y a toujours un genre typique avec lequel il est combiné. Par exemple, des mélodies lentes seraient utilisées pour interpréter des styles de danse comme la valse, les paroles ou le ballet, tandis que des chansons rapides et optimistes seraient utilisées pour le hip-hop, la claque ou la salsa. Bien que l’on puisse soutenir le contraire, la version traditionnelle de chacun des styles de danse correspond respectivement à la musique lente ou rapide.

Chansons de ballet

  • Tchaïkovski : Le Lac des cygnes.
  • Délibérations : Copellia.
  • Tchaïkovski : Casse-noisette.
  • Chopin : Le sylphide.
  • Tchaïkovski : La Belle au bois dormant.
  • Adam : Giselle.
  • Petrushka.
  • Stravinsky : La consécration du printemps.
  • Debussy : L’apres midi d’un faune.
  • Stravinsky : L’Oiseau de feu.
  • Khachaturiam : Gayaneh.
  • Bejart : Boléro de Ravel.
  • Prokofiev : Roméo et Juliette.
  • Prokofiev : Cendrillon.
  • Verdi : Le corsaire.
  • Minkus : Don Quichotte.
  • Echec : L’amour des sorcières.
  • Gershwin : Rhapsody in Blue.

Caractéristiques de la musique de ballet

Un certain nombre d’éléments musicaux influencent le développement de l’expression artistique de la danse. Ce sont : la mélodie, l’harmonie, le style et le caractère.

La mélodie

C’est la combinaison hétérogène de sons musicaux, ou encore la succession de sons de différentes hauteurs avec lesquels le compositeur exprime un sentiment. Par le rythme, les différents sons sont regroupés les uns avec les autres. La mélodie fournit un support naturel à l’expression et aide à l’utilisation de la respiration pendant l’interprétation.
Une façon de regrouper la mélodie est la phrase musicale. Il s’agit d’une unité conceptuelle, qui se compose habituellement de huit mesures, bien qu’elles puissent en avoir moins.
Ces phrases de mouvements ont un début, un développement et une fin et sont faites en respectant les phrases musicales. La continuité dans l’enchaînement de chaque phrase est fondamentale tant pour les musiciens que pour les danseurs et, dans le cas de la danse, donnera lieu à une chorégraphie.
Les bras sont plus lâches que les jambes lorsqu’il s’agit de relier les mouvements et de donner une continuité aux phrases, c’est pourquoi on leur confie la mission de souligner cette continuité.

Harmonie

Elle s’ajoute à la texture de la mélodie, ou comme la science qui étudie les accords. Un accord est un ensemble de trois sons ou plus qui sont entendus simultanément.
L’harmonie unit la mélodie et le rythme, enrichissant la mélodie et lui donnant variété et caractère. Il aide le danseur à être plus conscient de la respiration dans les mouvements, améliorant ainsi la qualité des performances.

La respiration permet la préparation, le développement et l’achèvement des mouvements, la nuance des gestes et des sentiments et l’enchaînement des étapes. L’harmonie joue donc un rôle important.
Dans cette section, nous trouvons deux concepts : la tonalité et la modalité.
La tonalité est le produit obtenu après avoir organisé les sons d’une gamme, où le plus important est appelé tonique et donne nom à la tonalité.
La modalité est une façon de construire une échelle, et elle dépendra de la place occupée par les tons et les sentiments. Elle peut être plus ou moins grande.
La tonalité et la modalité confèrent à l’œuvre musicale un certain caractère.
Les changements de modalité ou la transposition dans la tonalité, aident le danseur à obtenir des forces renouvelées pour continuer à faire la variation des mouvements. Cela leur donne un apport supplémentaire d’énergie très utile pour développer la chorégraphie.

Style et caractère

C’est l’élément expressif qui nous dira comment est la composition musicale. Il indique quelle qualité il a : s’il est heureux ou triste, s’il a de la force ou s’il est sensible, etc. Les termes utilisés pour l’exprimer sont entre autres : passionné, brillant, délicat, furieux, calme, etc.
Chaque instrument a un caractère particulier, et tout comme la musique choisit un instrument spécifique pour composer, parce que c’est celui dont elle a besoin pour développer le sentiment qu’elle veut exprimer, la même chose se passe en danse.
Le danseur ou le chorégraphe recherche la musique qui s’adapte le mieux au sentiment qu’il veut transmettre. De cette façon, il choisit un piano, un violoncelle, une pièce orchestrée ou tout ce dont il a besoin, en choisissant aussi si ce qui lui convient est que cette pièce est adagio, allegro, etc.
C’est parce que la musique éveille chez le danseur une série d’émotions qui lui permettent de transmettre un sentiment.
Les styles des pièces musicales sont divers et il est important que le danseur les connaisse, afin de pouvoir décider quel type de musique convient pour l’assemblage de sa chorégraphie.
La danse, d’autre part, comprend divers styles qui sont spécifiques. Chacun d’eux a un caractère spécifique et indique le rythme, la dynamique et la vitesse avec lesquels un mouvement est exécuté.
Il est important de faire correspondre le style de la musique et son caractère avec le style et le caractère de la danse à développer, afin de fusionner les deux disciplines dans une interprétation riche qui atteint le spectateur dans son ensemble d’expression des sentiments.
Petite réflexion : la musique et la danse sont deux disciplines qui ont besoin d’avoir quelque chose à communiquer pour pouvoir créer ou se produire, et le danseur utilise la musique comme moyen pour faire circuler et communiquer ses sentiments.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page